Rechercher
Soutien fabrice hamon Visuel

Méga porcherie de Landunvez – Soutien à Fabrice Hamon, victime d’intimidation

Communiqué commun
Eau et Rivière de Bretagne, FNE Bretagne, Bretagne Vivante, Stop l’extension de la porcherie Avel Vor, Protection et Promotion de la côtes des Légendes, Pays d’Iroise- Avenir et Environnement

La tension monte d’un cran à Landunvez. Fabrice Hamon, qui milite pour faire reconnaître les pollutions d’origine agricole, s’est fait déboulonner une roue de voiture. Nos associations et collectif lui apportent tout notre soutien. Face à cette intimidation, nous ne lâchons rien.
Fabrice Hamon n’en revient pas. Hier soir, vers 18h, alors qu’il se rendait au cinéma avec sa femme, son fils et son amie, il entend un bruit bizarre. « La roue vibrait, un boulon m’est tombé dans les mains, raconte-t-il. Sur les cinq boulons, quatre ont été desserrés. »
« Je n’ai pas d’autre preuve que la photo que j’ai prise et le témoignage du garagiste. Mais ça ressemble trop à ce qui s’est déjà passé, c’est forcément du sabotage », affirme-t-il, encore abasourdi.

« Nous condamnons cet acte de sabotage lâche »

Depuis un an, ce riverain du Foul, analyse la qualité de l’eau de la rivière. Il a même créé une association, Beautifoul. En juin dernier, il révélait un taux d’E-coli 77 fois supérieur à la valeur qui entraîne la fermeture des plages, 232 fois supérieur en août ! Plus incisif sur son compte Instagram depuis le premier comité de pilotage dédié à la qualité des eaux de baignade, Fabrice Hamon pense que c’est ce qui a déclenché ce possible acte de sabotage. « Ce que je dis agace. Landunvez est une poubelle à ciel ouvert. »

Nos associations (Association et promotion de la Côte des Légendes, Avenir et environnement en pays d’Iroise, Eau & Rivières de Bretagne) réunies au sein du collectif Stoppons l’extension de la porcherie Avel vor, ainsi que France Nature Environnement Bretagne et Bretagne Vivante, soutiennent ce riverain lanceur d’alerte.

 

« Nous condamnons cet acte de sabotage lâche, réagit Christophe Le Visage, administrateur d’Eau & Rivières de Bretagne et membre du collectif. Il s’agit d’une intimidation sournoise pour nous faire taire. Mais nous ne lâcherons pas notre combat pour la nature et la qualité de vie. »

« Dans quel monde vivons-nous ? Un citoyen qui finance personnellement des analyses d’eau pour essayer de faire avancer la connaissance des pollutions qui gangrènent nos cours d’eau se fait saboter sa voiture, réagit pour sa part Laurent Le Berre, administrateur d’Eau & Rivières et président de l’APPCL. C’est un acte lâche d’une très grande gravité. »
Fabrice Hamon doit déposer plainte ce vendredi.

De son côté, le collectif organise un Carnaval des animaux d’Iroise, le 11 juin à la salle omnisports de Landunvez.

Lire l’article de Splann.org

Allez plus : enquête de Splann “Démocratie environnementale : les travers de porc”

Les derniers articles