N°5 - MAI - JUIN 2018
Photo : CBN Brest
Au revoir Nathalie,
Pâques 2018 été marqué par le choc du décès subit de Nathalie. Elle partageait avec nous la passion de la botanique dans laquelle elle s'est investie avec une énergie débordante et enthousiaste. Nathalie associait à son envie de savoir, la joie du partage des connaissances, l'émerveillement devant la nature et l'indignation face aux saccages que l'humain lui fait subir.
Avec Nathalie, impossible de rester insensible face à la calyptra d'une mousse, au déploiement d'une crosse de fougère-aigle ou au parfum subtil d'agrume de la grande berce. Au revoir Nathalie, nous sommes sûr.e.s que tu ne seras jamais bien loin, à chacune de nos herborisations.
PROJET : Inventaire régional des prairies à orchis à fleurs lâches (Anacamptis laxiflora)

Les prairies humides qui abritent des Orchidées sont des milieux menacé, l’Orchis à fleurs lâches est de celles-là….Elle peut être reconnue assez facilement et se prête bien aux inventaires participatifs, dynamique motivante pour le réseau de bénévoles. Cet inventaire sera suivi d’une communication qui permettra d’échanger (avec le monde agricole par exemple) sur l’intérêt de conserver les prairies humides.

Plusieurs antennes se lancent dans l’aventure...

Vous êtes intéressé pour nous rejoindre ou désirez plus d'infos sur le projet, vous connaissez des stations d’Orchis à fleurs lâches (Anacamptis laxiflora), faites-nous signe !

Contacts : Tony Mougenot, Bernard Iliou, Patrick Alber

Pour se rafraîchir la mémoire

Plus que jamais d'actualité : 
Saisissez vos données flore sous Calluna

Calluna est l'outil de saisie en ligne uniquement accessible aux observateurs bénévoles du Conservatoire botanique national de Brest.
Devenir observateur et contributeur est simple, il suffit d'en faire la demande par courriel à Emmanuel Quéré

Important : Vous pouvez vous identifier comme collaborateur-trice en demandant à associer Bretagne Vivante à vos noms et prénoms. C'est essentiel car cela permet d'évaluer la contribution de Bretagne Vivante à la base de donnée et à la connaissance de la flore bretonne.

Important-bis : En saisissant sous Calluna, toutes vos données sont validées, restent associées à votre nom et vous sont toujours accessibles par le biais d'exportations sous différents formats.

En 2017, 23 observateurs Bretagne Vivante ont contribué à Calluna totalisant 4943 observations.
(Pas mal mais on peut faire maire mieux.)
L'Abécédaire de la biodiversité de la ville de Landerneau débute à la lettre "B" comme Botanique.
Groupe botanique Rade de Brest

La ville de Landerneau, engagée depuis 10 ans dans le zérophyto, a sollicité l'antenne Rade de Brest pour accompagner le volet botanique de son abécédaire initié dans le cadre de l'Agenda 21. L'objectif : rapprocher les habitants de la flore commune et en améliorer la connaissance.

 
Cette expérience qui va se prolonger jusqu'à l'été, a permis de réaliser différents supports : expo, doc enquête participative, dépliants 50 plantes communes spécial Landerneau... A découvrir ci-dessous

Tout cela donne pourraient être reproduits en d'autres points du territoire
.... Idée à saisir ! 

Info et contact : antenne Rade de Brest
  • L'exposition réalisée pour la ville de Landerneau par Bretagne Vivante
    (Important : Iconographie quasi 100 % Bretagne Vivante. Un grand merci aux contributeur.trice.s)
Inventaire botanique aux Guettes.
Groupe botanique Vannes

Les Guettes, situés à Saint-Suliac, sont d'anciens marais salants qui ont évolué en prairie inondable s'asséchant temporairement.
Le 26 mai, l'antenne propose de réaliser un inventaire botanique du site avec tous ceux et celles qui le souhaitent.

Renseignements, lieux et horaire de rdv auprès d'
Alain Bedecarrat

Réintroduction de l'ail des landes en Loire-Atlantique

Début février, 169 bulbes d’une plante rarissime, l’Ail des landes (Allium ericetorum Thore), ont été réintroduits sur la commune d’Herbignac, en Loire-Atlantique. Un lieu où elle venait d’être redécouverte, mais aussi d’où elle venait tout juste de disparaître (sans doute mangée par des rongeurs) ! Un petit coup de pouce a donc été organisé pour l’aider à se réinstaller.

Le propriétaire du site s’est fortement impliqué pour la réussite de ce projet aux côtés du Conservatoire botanique national de Brest, du Parc naturel régional de Brière et de Bretagne Vivante.

La station fera l’objet de suivis scientifiques durant de nombreuses années pour vérifier la bonne reprise et le maintien des bulbes implantés sur le long terme.

C'est votre lettre, partagée avec plus de 1700 destinataires !

Ces nouvelles sont destinées à tisser des liens entre les botanistes de Bretagne Vivante. Ces colonnes sont ouvertes à tous. N'hésitez-pas à faire remonter infos et nouvelles pour qu'elles soient partagées ou, encore mieux, à participer à la rédaction de la lettre.

Un grand merci aux fournisseurs.euses d'infos et/ou de photos et aux rédacteurs.trices de la Lettre botanique.

Pour rejoindre le groupe bota bv régional, contacter : Luc Guihard
NOUVEAUTÉS

Documentation en ligne
Grâce au boulot énorme des bénévoles brestois épaulés par Claire, documentaliste du Conservatoire botanique national de Brest, les revues Penn ar Bed (depuis 1953) et Oxygène (1975) sont accessibles en ligne sur le site de Bretagne Vivante. Une somme scientifique et militante inégalée sur l'environnement.

Les travaux se poursuivent avec la revue ornitho AR VRAN.
 

Sorties bota, prenez date !

A découvrir ici, le programme complet des sorties 2018 du Conservatoire botanique national de Brest.


Formation zones humides

Le 23 juin prochain se tiendra une formation zones humides probablement à Saint Marcel (56).
Conduite sur le terrain et en salle, la formation proposera une approche de la législation des zones humides, de la pédologie et des végétations caractéristiques.

 >> Il reste des places.<<


Inscription auprès d'Anthony Le Diaudic du groupe botanique Rance Emeraude

50 plantes communes de Bretagne

La nouveauté de ce printemps, c'est un petit outil de découverte de 50 plantes communes de Bretagne rangées par couleur. Une production 100% Bretagne Vivante avec la contribution de plusieurs groupes bota locaux et  soutenue par la fondation Nature et Découverte.

C'est un joli dépliant, illustré de dessins originaux de 4 illustratrices naturalistes. Idéal pour accompagner les balades et donner envie de se pencher sur les fleurs au bord du chemin pour tenter de leur donner un petit nom en français, en gallo, en breton mais aussi en latin.

Disponible auprès de Bretagne Vivante, mais aussi dans certaines librairies, au prix de 3 €.

A découvrir et commander ici

CONTACTS

Groupes bota Bretagne Vivante

Pour initier et cultiver sa passion de la flore sauvage, rien de tel qu'un groupe bota.

- à Brest : Luc Guihard
- à Rennes : Patrick Alber
- à Saint-Nazaire et Guérande : Michelle Orain
- à Vannes : Nicolas Amieux
- à Lorient : Noël Bayer
- à Saint-Malo : Véronique Bourgeois
- en Centre Bretagne : Mickaël Jaunay

 
Le groupe Bretagne Vivante Botanique est animé grâce au soutien de la Région Bretagne. 

L'herbe aux femmes battues, bonne à manger
 
       


C'est le moment de rechercher dans les haies le tamier commun, ou herbe aux femmes battues ou Dioscorea communis. Il y a peu, il se nommait encore Tamus communis.

Cette liane volubile aux feuilles vertes, luisantes en cœur commence dès avril à escalader ses voisines.
Ce sont les extrémités des jeunes tiges souples, cueillies en les cassant, qui vont intéresser les gourmand.e.s. Cette cueillette, traditionnellement inconnue en Bretagne, est pratiquée de longue date en Languedoc où le tamier est appelé "respounchoun" (quelque chose comme ça).
Le préparer est simple : blanchir quelques minutes puis servir avec une vinaigrette.

Bon appétit !

Adhérez à Bretagne Vivante en quelques clics !
Pour suivre toute l'actualité de Bretagne Vivante : 
Suivez-nous sur Facebook !
Suivez-nous sur Twitter !
Notre site internet