Les actus du Phragmite

Quelques contrôles intéressants…

30 août 2022...2

Depuis le début du suivi de la migration, plusieurs contrôles (contrôle = capture d'un oiseau déjà porteur d'une bague) ont été faits sur des Phragmites aquatiques. Notamment la station de baguage du marais de Guînes dans l'Audomarois, a contrôlé un adulte de Lituanie bagué couleur et 2 de jeunes de l'année bagués en Belgique.

Ce site géré par Eden 62 accueille la station de suivi historique du secteur depuis environ 2012.

Les contrôles sont des données qui permettent de suivre les trajets migratoires ; de connaitre les échanges entre sites ; la relation entre les sites de migration et les populations nicheuses ou hivernantes ; la fidélité aux sites de migration, etc…

Il faudra attendre un peu le temps des échanges entres les bagueurs et leur muséum, puis entre les muséums des différents pays pour avoir les informations sur le premier site de capture. A l'heure du tout informatique et du web cela peut paraitre un peu long… Mais le respect des procédures est la garantie de base de données complètes et de qualité.

Nous attendons l'automne, quand les stations se seront fermées, pour avoir des nouvelles sur les trajets de l'espèce.

 

 

Crédits photos : Marie Delameare (EDEN 62) et Lucie Rousseau

 

 

 

 

 

Première quinzaine d'août, pic de passage…

19 août 2022

Après l'arrivée des premiers adultes, les jeunes ont commencé à être capturés sur les stations de baguage. Avec ces résultats partiels, on observe un pic de passage entre le 11 et le 13 aout (cf. fig. du cumul brut des données, en bas du tableau ici).

Ce pic de passage est intervenu en même temps qu'un afflux de Phragmite des joncs, d'après les commentaires et les premiers résultats des bagueurs.

Les sites sont globalement secs. Des questions se posent sur l'abondance des ressources alimentaires et l'abondance des autres espèces de paludicoles comme le Phragmite des joncs qui n'est pas au rendez-vous.

Pour le moment, comparativement aux deux dernières années et aux autres espèces de paludicoles, les captures de Phragmite aquatique sont plutôt encourageantes.

 

Avec le travail de suivi par le baguage des bagueurs du CRBPO, deux nouveaux sites ont vu des captures de Phragmite aquatique au filet pour l'année 2022 :

La réserve ornithologique du Teich se situe dans le bassin d'Arcachon. Des Phragmites aquatiques ont déjà été capturés sur des sites dans le même secteur, comme le domaine de Certes, l'ile aux Oiseaux, ou l'ilot de Malprat. Mais c'est une première pour le périmètre de la réserve. Ce secteur, au sud de l'estuaire de la Gironde au lieu de migration du Phragmite aquatique, se trouve sur la route des Phragmites aquatiques pour rejoindre la péninsule ibérique puis l'Afrique de l'Ouest. Toutes les zones présentant des habitats favorables au Phragmite aquatique (jonchaies, scirpaies bien humides avec des strates plus haute comme des phragmitaies) en août sont susceptibles de servir de site de migration pour le Phragmite aquatique.

Le site prospecté pour la première fois cette année dans un secteur des marais rétro-littoraux de Ver-Meuvaines-Asnelle est proche d'une autre zone où 1 Phragmite aquatique avait été capturé en 2012.

Le nombre de captures de Phragmite aquatique et autres espèces paludicoles sur les quelques jours de suivi laissent présager d'un site intéressant dans ce secteur, entre l'estuaire de la Seine et les marais du Cotentin et du Bessin.

 

 

 

Début du passage en France

7 août 2022

En fonction des premières informations obtenues, les captures de Phragmites aquatiques ont commendé en France le 29 juillet sur les sites de Donges-Est Station ACROPOL de l'Association ACROLA et la réserve du Massereau avec une station tenue par la LPO 44. Deux sites historiques de suivi du Phragmite aquatique dans les Pays de la Loire.

Cette année, la saison de suivi de la migration du Phragmite aquatique a commencé avec beaucoup de captures d'adultes. Dans les Pays de la Loire, mais également dans le Nord et la Manche, en passant par la Seine-Maritime et le Pas-de Calais. Si cela est moins surprenant pour les Pays de la Loire, ça l'est un peu plus pour la façade Manche.

Les informations fournies ici ne sont bien sûr que partielles. Grâce à la participation volontaire d'un certain nombre de bagueurs, nous pouvons avoir les informations en "semi direct" de la situation sur les stations. Vous trouverez le récapitulatif ici. Attention, nous tenons à rappeler que cette information est partielle, sans valeur scientifique. Seulement quand toutes les données auront été intégrées à la base de données du CRBPO, nous pourrons avoir une image exacte de la migration 2022.

Nous remercions tous les bagueurs participants, cela permet d'avoir un suivi dynamique et intéressant du passage en migration post-nuptiale du Phragmite aquatique.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi consulter le site de Trektellen où certaines stations comme Donges, Trunvel ou Massereau indiquent toutes leurs captures. Cela permet de voir aussi ce qui se passe concernant les autres espèces.  

 

La Fundacion Global Nature qui a vu son LIFE pour le Phragmite aquatique se terminer, continue le suivi de la migration, au moins sur deux sites en province de Palancia : Nava Lagoon et Boada Lagoon.

Photo : @Clarisse Olivier, LPO 49

 

 

 

La migration du Phragmite aquatique démarre

26 juil. 2022

La station de baguage de Trunvel dans la baie d'Audierne a déjà ouvert ses portes le 2 juil. 2022 et les autres stations du suivi de la migration des paludicoles vont suivre dans les jours à venir.

Une partie de ces stations vont se concentrer particulièrement sur le passage du Phragmite aquatique, en plaçant leurs filets dans des milieux favorables et en appliquant le protocole de recherche spécifique "ACROLA" du CRBPO.

Pour rappel, l'espèce niche aujourd'hui en Biélorussie, Ukraine, Pologne et Lituanie. Avec les évènements de cet hiver, il est difficile de savoir comment la reproduction s'est déroulée. La communauté de l'AWCT s'est assurée que les partenaires de ces pays étaient en bonne santé.

Pour le moment, Krzysztof d'OTOP nous a donné quelques informations partielles de la situation en Pologne (ils n'ont pas encore fait la synthèse de la saison) : "What I know now is that the season was rather not very good for the species due to drought in some areas, and in contrary, high water level in the others at the beginning of the breeding season. Overall I think we should expect the similar number of birds as last year and the typical timing of migration (not early and not delayed). At the moment we have large areas of very (or even extremely) low water level".

Ce qu'on peut traduire par : "Ce que je sais pour le moment, c'est que la saison n'a pas été très bonne pour l'espèce en raison de la sécheresse dans certaines régions et, au contraire, du niveau élevé des eaux dans d'autres au début de la saison de reproduction. Dans l'ensemble, je pense que nous devrions nous attendre à un nombre d'oiseaux similaire à celui de l'année dernière et à un calendrier de migration typique (ni précoce, ni tardif). En ce moment, nous avons de grandes zones avec des niveaux d'eau très (voire extrêmement) bas."

 

 

 

 

 

 

 La lettre d'information du Phragmite aquatique

Retrouvez les actualités sur le Phragmite aquatique en France, en ce début d'année 2019.

   

En français   Lettre d'info du Phragmite aquatique n9 - 01_19.html (100,9 kB)  In english News Letter Aquatic Warbler n9 - 01_19.html (99,6 kB)

 

 

 

Bilan du suivi de la migration postnuptiale du Phragmite aquatique par le baguage au 17 août 2018

L’été est bien avancé et les passereaux paludicoles dont le Phragmite aquatique ont entamé depuis quelques semaines leur migration vers leurs quartiers d’hivernage en Afrique.

Voici un bilan intermédiaire de la situation du suivi par le baguage de la migration postnuptiale du Phragmite aquatique en France. Les données présentées ci après sont indiquées à titre informatif elles ne peuvent être utilisées comme références officielles.

Le premier Phragmite aquatique a été capturé au Hâble d’ault le 19 juillet 2018 un second suivra le 31 juillet. A compter du 24 juillet, les captures se multiplient notamment à Donges. La station de Trunvel n’est pas en reste avec 1 individu capturé le 25 juillet.

Total des baguages en juillet : 12

Nombre de stations : 4

 

Dès les premiers jours du mois d’août le ton est donné. Les captures sont quasi quotidiennes sur les stations historiques comme l’estuaire de la Seine, Trunvel ou encore Donges. Même sur les sites de moindre importance les captures sont régulières.

Un peu partout le passage postnuptial semble plus précoce qu’à l’accoutumée c’est notamment le cas à Donges. Cela reste une impression et l’avenir nous le confirmera peut être...

Un premier pic de passage est noté le 10 août avec 22 baguages.

Dans cette première quinzaine d’août, c’est Donges qui affiche le score journalier le plus élevé avec 19 captures les 7 (13 baguages) et 10 août.

Autres informations intéressantes les multiples autocontrôles un peu partout et quelques contrôles étrangers : 1 belge (1 estuaire de Seine, 1 Basses vallées angevines) et 2 polonais (1 à Guines, 1 à Donges).

Total des baguages au 17 aout : 197

Total autocontrôles : 20

Total contrôles étrangers : 4

Total contrôle français : 1

Nombre de stations : 11

 

 

 

778

La newsletter de juillet 2018 est disponible 

28 juillet 2018 

Ai lire ici : 

Newsletter Phragmite aquatique juillet 2018.pdf (819,2 kB)

Nouvelles

Fin des stations de suivi de la migration pour 2016 et les dernières news

Vendredi 30 décembre 2016

L'hiver est arrivé et les Phragmites aquatiques sont maintenant loin et au chaud.... Voici les dernières informations de la fin de l'automne 2016 et quelques nouvelles sur les bilans et la mise en réseaux des informations....Lire la suite ici : News Phragmite aquatique.html (77,8 kB)

 

 

 

 

 

 

 

Les nouvelles du Phragmite aquatique fin août 2016

Point d'étape de la migration en France et premiers échos des sites de reproduction

Jeudi 25 août 2016

Comme indiqué dans les précédents messages et sur le la page du suivi de la migration, les stations, les longueurs de filets, ne sont pas toujours les mêmes... une année à l'autre ou un jour à l'autre, ne peuvent donc pas se comparer directement. Il faut un petit temps de traitement des données pour pouvoir les rendre comparables.

Néanmoins, les données brutes issues des stations avec la participation très active du réseau des bagueurs bénévoles du Muséum de Paris permet de percevoir des tendances.

Comme nous l'avons déjà dit dans la brève du 18 août, le début de...Lire la suite

 

 

 

 

Quelques nouvelles de la migration post-nuptiale 2016 du Phragmite aquatique, en France

Jeudi 18 août 2016

Les premières captures ont eu lieu le 30 juillet 2016, malgré l'ouverture de certaines stations dès le mois de juillet (Bretagne et estuaire de la Loire).Le nombre de captures est assez faible pour le moment, avec un effectif cumulé de 86 individus le 16 août. Pour mémoire, à la même date l'année dernière, le cumul des captures était de 312 individus, certes avec 4 stations en plus.

En prenant uniquement les mêmes 11 stations depuis 2013 (où on peut approximer une pression de captures assez similaire), on voit bien que ce début de saison est très faible en terme de captures....

Lire la suite...

 

 

Prospection des espaces prairiaux

Estuaire de la Gironde, rive nord

Mercredi 17 août 2016

Le développement de la connaissance sur les haltes migratoires du Phragmite aquatique, au cours du PNA en faveur de l'espèce, a permis de découvrir que l'espèce est moins inféodée aux grandes roselières hautes, que ce qui était acquis jusqu'au début des années 2000 ...

Lire la suite...

 

 

Première lettre d'information sur la migration du Phragmite aquatique 2016, en France

 

Migration 2016 du Phragmite aquatique, c'est parti !

Première lettre d'information

Vendredi 29 juillet 2016

 

 

  Newsletter phragmite juillet 2016.html (59,2 kB)

 

 

 

Rapport sur la surveillance des habitats du Phragmite aquatique dans le bassin du Ndiaël, AWCT. Cosima Tegetmeyer et al., 2016

Surveillance des habitats du Phragmite aquatique dans le bassin du Ndiaël

Rapport de mission écrit par Cosima Tegetmeyer, Benjamin Herold et Maroc Thoma, pour le compte de l'AWCT

Le présent rapport documente l'enquête sur les habitats potentiels favorable au Phragmite aquatique dans la réserve réalisée en janvier 2016, avec trois objectifs principaux : (1) vérifier le Phragmite aquatique dans la réserve, (2) évaluer la convenance des habitats potentiels favorables du Phragmite aquatique et (3) de former des ornithologistes locaux afin de leur permettre d'identifier sans doute l’espèce dans le terrain.

Pour en savoir plus...