Réserve Naturelle Régionale de la tourbière de Logné

6 rue de la ville en pierre

02 40 50 13 44

charles.martin@bretagne-vivante.org

Reconnue dès le XIXème siècle comme un site d'intérêt botanique par d'éminents spécialistes tels que GADECEAU E., LLOYD T., etc, la tourbière de Logné présente aujourd'hui encore un milieu original, rare à l'échelle régionale et très riche au niveau écologique malgré les menaces qui pèsent sur la préservation des habitats naturels, et de la faune et la flore qui y sont associées.

« Sur ce terrain, le Piment royal se donne carrière et répand au loin ses exhalations aromatiques, tandis que de charmantes fleurettes, d'une délicatesse et d'une grâce infinie, émaillent le gazon velouté des Sphaignes.

Rossolis aux feuilles de corail, où scintillent en même temps les gouttes de rosée et les insectes brillants, victimes de ses pièges animés ; Campanilles aux élégantes petites clochettes d'un bleu céleste ; Rhynchospore aux capitules argentés, Linaigrettes aux aigrettes soyeuses ; Canneberge aux rameaux flexueux portant à la fois des corolles d'une finesse exquise et des organes minuscules, opulents épis dorés de Narthécies ; éventails luxuriants de l'Osmonde ; touffes finement découpées du Polystic, rien ne manque au décor, et l'artiste autant que la naturaliste trouve ici à admirer. »

«  Ce n'est que par de nombreux tâtonnements suivis de fréquentes reculades qu'on arrive à gagner les environs de la mare centrale… L'important est d'éviter de trop nombreux fossés et de bien manœuvrer à travers les îlots de Carex stricta ou de Cladium mariscus, aux feuilles coupantes, et entre lesquels s'étend une vase molle assez dangereuse. »

D'après E. GADECEAU, 1895, à propos de la tourbière de Logné.

Historique

L'association Bretagne Vivante, consciente du grand intérêt patrimonial d'un tel site, s'est portée gestionnaire de la tourbière de Logné en 1993, en accord avec les anciens propriétaires.

Au fur et à mesure de l'accumulation de connaissances, d'expériences et de reconnaissances, la tourbière de Logné est classée en Réserve naturelle régionale (RNR) en janvier 2011, sur une surface de 61 hectares avec en parallèle, la réalisation d’un plan de gestion sur la période 2011-2016. Le plan de gestion est un document cadre qui fixe les enjeux, les objectifs à atteindre et le descriptif des actions, technique et financier, permettant une conservation optimale d’un site naturel ;

Le Département de Loire-Atlantique devient co-gestionaire de la Réserve, avec Bretagne Vivante, suite à l’acquisition départementale en 2012 au titre de la politique des Espaces naturels sensibles (ENS) de l’intégralité de la tourbière.

Au cours de l'année 2016, l'évaluation du plan de gestion 2011-2016 de la Réserve naturelle régionale Tourbière de Logné donne lieu à l’élaboration d’un nouveau plan de pour la période 2017-2022, avec le soutien financier de la Région Pays de la Loire et du FEDER (fonds européens). La surface de la Réserve naturelle régionale s'étend alors sur environ 70 hectares.

La tourbière de Logné : un joyau dans la Vallée de l'Erdre

La tourbière de Logné est un milieu insolite et rare, à la porte de l'agglomération nantaise.

Couvrant un territoire d'environ 150 hectares, elle se site sur la rive gauche de l'Erdre, à la limite des communes de Carquefou et de Sucé-sur-Erdre.

Cette enclave de nature sauvage et fragile dispose d’une singularité : c'est une tourbière bombée ou « haut-marais ». Les tourbières bombées sont assez fréquentes en montagnes et en Europe du nord mais rarissimes en plaines sous nos latitudes.

Des habitats d'intérêt communautaire

La tourbière de Logné se caractérise par ses 11 habitats d'intérêt communautaire et 2 d'intérêt national.

Un habitat d'intérêt communautaire, défini par la directive européenne « Habitats, Faune, Flore », est un habitat naturel en danger, ou rare dans un contexte géographique, à l’échelle de l’Union européenne. La politique Natura 2000 vise, entre autres, à conserver voire restaurer ces habitats naturels

Parmi ces 11 habitats d'intérêt communautaire, 3 sont dits « prioritaires »: la tourbière haute active, la tourbière boisée active et la cladiaie, bas-marais à marisque.

La tourbière de Logné représente l'entité géographique la plus fournie en habitats communautaires de la Vallée de l'Erdre (11 sur 14 au total sur l'ensemble du site Natura 2000 des Marais de l'Erdre).

La flore

Avec plus de 200 espèces végétales, la tourbière de Logné possède une diversité floristique importante. Parmi ces espèces, 3 figurent sur le liste des espèces protégées au niveau national : la Droséra à feuilles rondes (Drosera rotundifolia), la Droséra à feuilles intermédiaires (Drosera intermedia) et le rare et discrète Malaxis des marais (Hammarbya paludosa). 8 autres espèces présentes sont protégées en Région Pays de la Loire et 17 autres encore sont considérées comme rares et menacées dans le Massif armoricain.

La composition floristique présente sur la Réserve fait de la tourbière de Logné un site d'intérêt botanique tout à fait exceptionnel.

La faune

Comme la flore, la faune reflète une richesse tout aussi impressionnante, en particulier chez les invertébrés (insectes et arthropodes). On dénombre aujourd'hui plus de 560 espèces de coléoptères et plus de 235 espèces d'araignées dont certaines ne se rencontrent que dans quelques localités en France et dans le monde.

Les reptiles, souvent mal aimés, trouvent sur la tourbière un site de quiétude. Leur nombre assez conséquent, apporte encore une note d'originalité sur ce territoire. La Vipère aspic (Vipera aspis) et le Lézard vivipare (Zootoca vivipara) sont certainement les plus nombreux à y évoluer.

Le bassin issu de l'extraction de la tourbe, donnant naissance à un vaste plan d'eau est maintenant fréquenté par la Loutre d'Europe (Lutra lutra) qui n'y était pas connue avant l'année 2010. Comme pour les reptiles, la Loutre apprécie grandement la tranquillité de ce site.

Un patrimoine naturel riche à préserver

La tourbière de Logné, dernière représentante des tourbières bombées de plaines du sud-ouest de l'Europe, occupe une place toute particulière au coeur de la Vallée de l'Erdre et sur le plan national.

La grande richesse floristique et faunistique, dont la plupart des espèces sont rares et/ou protégées, font de cette tourbière un monument naturel unique à sauvegarder.

Bretagne Vivante et le Département de Loire-Atlantique, grâce à de nombreux partenaires (Conseil régional des Pays de la Loire, DREAL Pays de la Loire, EDENN, GRETIA, CBNB, communes de Carquefou et de Sucé-sur-Erdre, …) interviennent, par le biais du plan de gestion 2017-2022, sur la conservation et la restauration de cet écosystème rare, fragile et complexe.

Le quotidien autour et sur la tourbière de Logné

Les activités de gestion, connaissances et suivis scientifiques sur la tourbière sont régies par le plan de gestion 2017-2022 se déclinant en plusieurs axes :

- 1. Maintenir des conditions hydrologiques favorables à la conservation de la tourbière

- 2. Restaurer et conserver les habitats typiques des milieux tourbeux et les espèces végétales et animales d'intérêt patrimonial

- 3. Améliorer les connaissances scientifiques sur le site et son fonctionnement

- 4. Renforcer la mise en place de mesure de protection à l'ensemble de la tourbière

- 5. Sensibiliser le public

- 6. Assurer le suivi technique et administratif de la Réserve naturelle régionale

Dès lors, la gestion de la Réserve naturelle régionale se traduit par des opérations de restauration et d'entretien des milieux naturels (dans le cadre d'un contrat Natura 2000) sur la tourbière-même mais aussi par un travail important sur l'ensemble du bassin versant de la tourbière. En effet, comme toutes les zones humides, la préservation de la tourbière de Logné dépend grandement de la qualité et de la quantité d'eau provenant du bassin versant qui l’alimente.
Des suivis scientifiques sur la faune et la flore permettent une amélioration des connaissances et permettent d’évaluer l’évolution qualitative des milieux.

Un site rare et fragile…

La tourbière de Logné est un site rare et sensible sur plusieurs aspects : quiétude des lieux pour la faune, richesse floristique exceptionnelle, sols fragiles et spongieux …

Un arrêté préfectoral de protection de biotope (APPB) interdit à toute personne d’y pénétrer, sans ordre de mission.

La Réserve naturelle régionale est donc strictement fermée au public, pour des raisons de préservation de cet espace naturel et de sécurité des personnes.

Cependant, des visites organisées et accompagnées sont proposées chaque année. Ainsi, les communes de Carquefou, de Sucé-sur-Erdre, l’association Bretagne Vivante et le Département de Loire-Atlantique proposent régulièrement à ses habitants de découvrir ce lieu unique.

Pour une visite guidée de la tourbière, en immersion !!!

EN PLEIN COEUR D'UNE TOURBIÈRE : HOTSPOT DE BIODIVERSITÉ !

Partenaires

Département de Loire-Atlantique

Co-gestionnaire du site et propriétaire au titre des Espaces naturels sensibles

 

Actualités Réserve Naturelle Régionale de la tourbière de Logné

Agenda
“ Réserve Naturelle Régionale de la tourbière de Logné”