mercredi 28 octobre 2020

Suivi et protection du gravelot à collier interrompu sur l’Archipel des Glénan, bilan des actions 2020.

Archipel des Glénan

Si de nombreuses espèces d’oiseaux sont présentes sur l’Archipel des Glénan, une espèce fait l’objet d’un suivi particulier : le Gravelot à collier interrompu.

Ce petit limicole migrateur, niche sur le haut de plage et occasionnellement dans la végétation rase de la dune grise et de la pelouse aérohaline. La particularité sur les îles est la présence de nid sous les blocs rocheux. Inscrit à l’Annexe I de la Directive Oiseaux et à l’Annexe II de la Convention de Berne, l’espèce est vulnérable à l’échelle nationale dû au déclin de sa population nicheuse. La protection de cette espèce est un enjeu majeur de la Réserve Naturelle Nationale des Glénan et de la Réserve ornithologique des Moutons.  

Le Gravelot à collier interrompu, qui dépose ses œufs mimétiques à même le sable, est confronté à plusieurs menaces :   

- La fréquentation humaine croissante et la présence d’animaux de compagnie sur les plages, notamment durant les week-ends de printemps et les vacances estivales.  

-  La réduction des surfaces de ses habitats préférentiels due à l’érosion des plages, à la mise en place   d’ouvrages de protection du littoral et d’aménagements pour les activités de loisirs en pleine essor.

-  La prédation par la faune sauvage (qui pourrait interagir avec les activités anthropiques).

Pour limiter l’impact des activités humaines sur le déroulement de la nidification, l’équipe des Réserves dont font partie Juliette Baron et Lucas Brisson, volontaires en service civique embauchés par Bretagne Vivante en partenariat avec la commune de Fouesnant-les Glénan, réalisent plusieurs actions d’aménagement des sites de reproduction, de surveillance et de sensibilisation du public sur l’ensemble des îles de l’Archipel :

- Mise en place d'enclos de protection et de barrières sur les nids des secteurs fréquentés de l’île de Saint Nicolas et de l’île de Bananec.

- Réalisation de missions de sensibilisation, d’explication des dispositif aux usagers et contrôle de police sur site.

- Installation de panneaux d’information à chaque entrée de plage et à proximité des enclos.

- Rédaction de communiqués destinés aux différents acteurs et au public. Mise en place d'affiches dans les capitaineries et dans les structures commerciales et associatives des îles.

- Distribution au grand public de plaquettes, dépliants, autocollants informant sur les enjeux de protection du Gravelot à collier interrompu

Cette année 2020 marquée par la crise sanitaire a vu, par le biais de réglementations, l’élargissement de mesures de protection à des îles et îlots entiers comme sur l’île aux Moutons et l’îlot de la Croix. 

Dans le cadre de l’ORA, Bretagne Vivante organise deux comptages concertés régionaux pour estimer la population nicheuse de Gravelot à collier interrompu. Les îles et îlots de l’Archipel des Glénan ont été prospectés par l’équipe des Réserves le 8 juin. Au total 23 individus présentant des indices de reproduction ont été observés, avec une forte proportion d’activités des gravelots à collier interrompu sur Saint Nicolas et l’île aux Moutons. Ces résultats confirment le rôle important de la protection des habitats insulaires pour la conservation de l’espèce, les îles bretonnes représentant plus de 16% de l’effectif nicheur régional de 2020.

Les volontaires en service civique, réalisent également le suivi de la reproduction du Gravelot à collier interrompu entre le mois d’avril, période d’incubation des oeufs, et le mois d’août correspondant à l’envol des jeunes volants. Ce suivi permet de suivre l’évolution du succès reproducteur de l’espèce, et cette année un total de 19 poussins et 10 jeunes volants a été recensé sur les 28 nids suivis sur l’île de Saint-Nicolas (incluant l’îlot de la Croix) et l’île aux Moutons (incluant l’îlot Enez ar razed).

Au-delà de la protection de cette espèce rare et protégée, les actions menées s’inscrivent dans une démarche globale de préservation de la biodiversité du littorale et en particulier du haut de plage, d’intérêt patrimonial, soumis à de fortes pressions anthropiques.

Pour en savoir plus sur les actions menées en faveur du gravelot, télécharger le rapport complet du bilan 2020 du suivi et de la protection du gravelot à collier interrompu sur l’Archipel des Glénan