vendredi 2 octobre 2020

Nouvelle technique de fauche sur la Réserve Naturelle de Saint-Nicolas des Glénan

Réserve Naturelle Saint Nicolas des Glénan

L’entretien de la réserve intégrale par fauche tardive de la pelouse à Brachypode penné, permet de reconstituer et de maintenir l’habitat originel de l’espèce endémique de l’Archipel : le Narcisse des Glénan. Il permet, après fructification et flétrissement de la partie aérienne du Narcisse, de maintenir une strate herbacée et un éclairement favorable. La croissance de plants concurrentiels et envahissants, tel que les ronces et fougères, est ainsi contrôlée sur l’île de Saint-Nicolas.

Chaque année au mois de septembre, ce chantier est mené par l’équipe de la Réserve Naturelle Nationale, comprenant des salariées, deux services civiques et plusieurs bénévoles de Bretagne Vivante en partenariat  avec les agents techniques de la Communauté de Commune du Pays Fouesnantais (CCPF) et de la Mairie de Fouesnant, Pascal Mallejaq, Thibault Rivière et Loic Menand.

Cette année les deux premiers chantiers de fauchage ont eu lieu le lundi 14 septembre et du 21 au 22 septembre 2020. Ils se poursuivront le lundi 28 et mardi 29 septembre avec l’extérieur du périmètre de protection et de la parcelle de Narcisses. Une toute nouvelle technique a été expérimentée par les co-gestionnaires, grâce au matériel (porte outil, barre de coupe et mini botteleuse), acquis en 2019 et mis à disposition par la CCPF, gestionnaire des espaces naturels du territoire fouesnantais.

Après le dégagement des clôtures, des trous de terriers, des buttes et autour des buissons à l’aide de débroussailleuses manuelles, la barre de coupe et l’endaineuse a été passé sur toute la réserve intégrale. En complément, des andains sont réalisés aux râteaux. La mini-botteleuse permet de confectionner

les rounds de foins qui seront acheminés par une barge jusqu’au continent pour valorisation. Cette année plus 400 rounds ont été réalisés sur le périmètre de protection (superficie de 1,53 hectare). Le 21 septembre, 14 étudiants du Master 1 tourisme littoral sont venu porté main forte au transport (Quad et remorque) des rounds devant la parcelle. Auparavant, les produits de fauche étaient brulée sur place après le dégagement à l’aide de débroussailleuses manuelles et le passage du gyrobroyeur, et nécessité plusieurs jours de chantier et davantage de participants.

Un chantier de fauchage a également été conduit le 28 et 29 Septembre . La parcelle à narcisses située derrière le CIP et une partie de la réserve intégrale (secteurs situés le long des clôtures et dans les endroits inaccessibles avec le tracteur) ont été défrichées à l’aide d’une débroussailleuse à dos. A cette occasion, bénévoles et salariés de Bretagne vivante sont venu porter main forte à l’équipe de la Réserve.