dimanche 3 mars 2019

Une randonnée sur Locquénolé jusqu’au site de Kastell an trebez

Locquénolé

Rassemblement de départ à la fontaine de Saint Gwénolé et miracle ! Il nous a tous ouvert les yeux pour une très belle balade de 7 kms. Une fenêtre météo de 3h00, c’est juste ce qu’il nous fallait ! Les larves de salamandre se délectaient dans son eau claire.

Sur le chemin, les escargots de Quimper ne se sont pas trompés ; nous attendions nous aussi de la pluie et nous étions de sortie sur les mêmes chemins. Dans les châtaigniers remarquables de plus de 400 ans comme dans les vieux hêtres qui leur tiennent compagnie dans les bois de Saint Gwénolé, les pics sont restés bien sages dans leurs loges. Difficile cependant de ne pas remarquer les traces des repas du pic noir sur les vielles souches d’arbres ou autres grosses branches au sol tant elles étaient fréquentes. Chacun sait maintenant que les traces observables plus en hauteur et notamment celle en forme de dés à coudre sont celles du pic épeiche. Si tant est que nous avons bien appliqué la leçon du grand Jacques de l’année dernière.

Les bois de Lannigou et leurs 32 hectares nous ont livré de biens belles images d’allées et de sous-bois, de beaux balcons sur la Pennélé et la baie de Morlaix. Identification des bourgeons des espèces feuillues les plus présentes, les plantes à feuillage persistant et leur particularités pour les débutants (tes)  présents (es) très sympathiques, autres repérages plus pointus pour quelques botanistes, quelques insectes sous les écorces des troncs en décomposition, et nous sentions avec regrets que la fin approchait…

Une ballade d’avant le printemps qui a apporté beaucoup de fraicheur au 19 marcheurs bien emmitouflés.

Texte Yvon Postec ; photos Marie-Françoise Chatellier et Bérangère Gelé

Dernières actualités

lundi 2 septembre 2019

Un comptage des phoques gris en Baie de Morlaix

Baie de Morlaix

dimanche 1 septembre 2019

Les algues culinaires mais aussi les autres…

Primel en Plougasnou