jeudi 16 juin 2022

Sortie orchidées en presqu'île de CROZON

Prequ'île de CROZON

Dans le Finistère , il y a trois endroits exceptionnels  pour les orchidées .L'un d'eux : la presqu 'île de CROZON

Les orchidées sont des créatures assez jeunes sur la planète, elles sont apparues il n'y a que 3 millions d'années. Il existe plus de 20 000 espèces d'orchidées dans le monde, dont près de 150 en France.
En 2004 34 espèces ont été décrites en Bretagne, 23 sur la presqu'île de Crozon.
Le terme « orchidée » en grec signifie testicule à cause de la forme des tubercules (Orchis mâle). De nombreuses espèces d'orchidées ont disparu, car on leur a attribué des propriétés aphrodisiaques. A tort !
L'orchidée vit en symbiose avec les champignons qui apportent des substances nutritives et sans lesquelles la vie des orchidées est impossible, c'est ce qui explique l'échec de la tentative de transplantation des orchidées.
Les orchidées peuvent avoir comme parties souterraines des rhizomes ou des tubercules. Quelques espèces ont des filaments aériens.
Nous avons examiné la fleur sur les dessins et en pratique : sépale, pétale, bractée, stigmate, éperon, labelle, anthère... Les bractées n'ont pas de rôle particulier, les éperons stockent le nectar...
Les orchidées se multiplient par graines et sont très ingénieuses pour attirer les insectes nécessaires pour la pollinisation. Certains Ophrys proposent une triple « attraction » : visuel, aromatique et tactile.
Son labelle en forme d'insecte charme les bourdons qui arrivent sur cette piste d'atterrissage, butinent, recueillent le nectar et le distribuent à d'autres fleurs. Pour autant, en général, l'Ophrys abeille s'auto féconde. Les graines mûrissent dans les ovaires et se dispersent par le vent. La graine doit entrer dans un environnement favorable pour donner vie à une nouvelle plante. Et pour cela on a besoin parfois de 2 à 15 ans.
Aujourd'hui nous devons trouver 9 espèces de ces créatures mystérieuses, faire un parcours de 2 km.
La première espèce que nous avons rencontrée sur notre chemin c'est l'Orchis pyramidal.
Dommage, les orchis à fleurs lâches sont déjà fanés.
Daniel nous a montré un spécimen collectionné  de l'orchidée étoilée de Madagascar, dont l'éperon atteint à peu près de 20 cm.
S'il y a un si long éperon, par conséquent, dans la nature, il doit exister un insecte avec un si long bec. On a cherché cet insecte prédit par Charles Darwin en XIX et on l'a trouvé en 1903. Mais seulement en 1997, près d'un siècle plus tard, il a été possible de photographier ce papillon de nuit appelé Sphinx de Morgan.
Ensuite nous avons découvert les Dactylorhize de Fuchs et  les Dactylorhise Incarnat.
La différence entre ces deux espèces :
Dactylorhize de Fuchs a des bractées peu visibles et ses feuilles sont tachetées alors que le Dictyorrhize incarnat a de longues bractées dépassant les fleurs et ses feuilles ne sont pas tachetées.
La magnifique touffe est un hybride Dactylorhize de Fuchs et incarnat.
Dommage la Listère à feuilles ovales est en fin de floraison ! . Sa fleur est vert clair et modeste.
Nous avons vu une grande colonie d'Epipactis des marais avec leurs têtes inclinées, sans éperon.
On a trouvé le Sérapias à petites fleurs en fin de floraison.
On a découvert également l'Orchis des Bruyères.
Très belle promenade !
Merci Daniel pour l'organisation et le partage de tes connaissances !
Merci à Bretagne Vivante  et Vive la Bretagne !
 
Elena Paris , adhérente à BV.