mercredi 15 avril 2020

POSITIONNEMENT - Algues vertes, la Cour des Comptes interroge Bretagne Vivante

Bretagne

 En décembre 2019, une formation commune à la Cour des comptes et à la chambre régionale des comptes de Bretagne a été chargée de réaliser une évaluation de la politique publique de lutte contre le phénomène de prolifération des algues vertes en Bretagne.

Afin d’accompagner cette évaluation de politique publique par la Cour des comptes, un comité d’accompagnement a été constitué afin de conseiller et aviser à chaque étape de l’évaluation. Il ne s’agit pas de contrôler la rigueur des comptes, mais de mesurer l’éventuel impact des actions annoncées. Si les magistrats parviennent à conclure, leur travail devrait être publié dans un an ou deux. Lire l'article du Monde consacré au sujet

En avril 2020, dans le cadre du travail d'évaluation engagé par la Cour des comptes et la Chambre régionale des comptes de Bretagne, FNE, Bretagne Vivante et Eau et rivières de Bretagne ont adressé aux magistrats, en réponse à leur sollicitation, des contributions.

Retrouverez ci-dessous, le positionnement de Bretagne Vivante.

 + Manifeste interassociatif pour des bassins versants d’eau potable sans pesticides  

Question 1 : Comment Bretagne Vivante prend il en compte la problématique posée par la prolifération des algues vertes en Bretagne ?

La prolifération des algues vertes marque, depuis plusieurs dizaines d’années, un profond dysfonctionnement écologique sur les bassins versants concernés. La pérennité de cette situation montre également un dysfonctionnement sociétal/politique dans notre capacité collective à le traiter.....

[Lire la suite]