mercredi 12 septembre 2018

Nous voulons des coquelicots : « Appel des 100 » pour l’interdiction des pesticides chimiques de synthèse !

France

Bretagne Vivante a décidé de soutenir l'appel « Nous voulons des coquelicots » et participe aux rassemblements les premiers vendredis du mois devant les mairies à 18h30 (prochain rendez-vous : vendredi 2 novembre). Cette prise de conscience citoyenne est primordiale : cela fait plusieurs année que les études se succèdent et qu’aucune mesure concrète n'est prise, sinon de remplacer un produit par un autre encore plus toxique.

La Bretagne est évidemment concernée par la pétition lancée par l’Appel « Nous voulons des coquelicots » et qui compte déjà plus de 300 000  signatures (https://nousvoulonsdescoquelicots.org). Comme les autres régions de France, les Bretons souffrent de ce fléau.

Au delà de l'interdiction des pesticides, c'est le modèle de culture agro-chimique, qui ne laisse plus aucune place aux écosystèmes sauvages, qu'il faut remettre en question.

La désertification de nos campagne en plantes sauvages (dont les fameux coquelicots, mais aussi les bleuets, etc.), en insectes et en oiseaux est une illustration aujourd'hui de plus en plus admise. Nous avons déjà alerté sur la menace qu’ils sont pour les insectes pollinisateurs indispensables à la vie.

 Plutôt que de dépenser notre matière grise et notre argent pour trouver de nouveaux produits pesticides, il est temps de réfléchir en profondeur à la mise en place d'une agriculture plus en phase avec l'écologie et la santé de tous. Mais aussi d’aider les agriculteurs (qui sont souvent, avec leurs familles, les premières victimes du problème) à cette transition agricole.

 Plus personne ne peut plus dire aujourd'hui ne pas connaître l'impact des pesticides et des traitements chimiques.

On sait depuis longtemps - études à l'appui - que les insectes deviennent  résistants aux pesticides en quelques générations. On persiste malgré tout à trouver de nouveaux produits, de plus en plus coûteux et de plus en plus toxiques. Même d'un point de vue économique, cette situation n'est pas satisfaisante : elle ne favorise que quelques firmes qui travaillent sur le court terme.

 Pour toutes ces raisons, Bretagne Vivante a décidé de soutenir l’appel « Nous voulons des coquelicots » demandant l’interdiction de tous les pesticides de synthèse, et incite chaque Breton à se mobiliser en signant la pétition, pour leur santé, celle de la Bretagne et celle de la planète.

 

Nous comptons sur vous !

>> Signez l'Appel et mobilisez-vous contre les pesticides de synthèse : JE SIGNE 

Signez l'Appel des 100 contre les pesticides de synthèse

Signez l'Appel en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Pétition