jeudi 7 février 2019

Ne brûlez plus vos déchets verts ! C'est mieux pour l’environnement et c’est interdit par la loi !

France

C’est l’hiver, et c’est souvent le moment où, sans penser à mal, beaucoup de personnes à la campagne profitent pour brûler leurs déchets verts (élagage d’arbres, résidus de tontes de pelouses, tailles de haies, feuilles mortes...).

Il est vrai que cela semble a priori sans conséquence… Pourtant, l’on sait aujourd’hui avec certitude que cette pratique est très mauvaise pour l’environnement et pour la santé humaine. Une information finalement assez méconnue dont Bretagne Vivante tient à informer tous les jardiniers !

 

Le brûlage de déchets verts en plein air est complètement interdit depuis 2011, en tout lieu et toute période de l’année, sous peine d’une amende pouvant aller jusqu’à 750 euros. Pourtant, cette réglementation ne semble pas encore très bien connue. Surtout, peu d’entre nous ont conscience que cela pose problème.

 

Pourtant, saviez-vous que, outre les risques pour la sécurité publique et les inconvénients pour votre voisinage :

 

  • le brûlage de déchets verts est une source importante d’émission de substances polluantes pour la qualité de l’air, en raison de la combustion imparfaite des végétaux. En particulier, cela cause des émissions d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (« HAP »), de dioxines, furanes, et particules fines, qui sont nocifs pour la santé humaine (substances cancérigènes).
  • Brûler 50 kilogrammes de déchets verts émet autant de particules fines que 13 000 kilomètres parcourus avec un véhicule diesel! (source ADEME).
  •  Le brûlage de déchets verts contribue à la pollution de l’air, responsable de 48 000 décès prématurés par an !

Voici donc quelques bonnes raisons pour arrêter définitivement de brûler les déchets verts. Mais alors, que faire de vos déchets verts ? Plein de choses en fait !

Tout  d’abord : levez le pied sur la coupe (faire trop propre n'est pas bon pour la biodiversité). Ensuite ils peuvent être valorisés :

  • par du broyage et du paillage pouvant être utilisés ensuite pour le jardin (de plus, le paillage désherbe naturellement !) ;
  • en laissant vos déchets verts au sol, en tas dans votre jardin : cela contribuera à la biodiversité de votre jardin, car les petits animaux pourront s’en servir de gîte et de cachette. Cela favorise le retour de la matière organique au sol sur son terrain (un bon moyen de favoriser le stockage du carbone, excellent pour le sol) ;
  • par du compostage domestique ou collectif ;
  • les déchetteries acceptent les déchets verts et les valorisent ;

 

Pensez-y la prochaine fois que vous aurez à transformer des déchets verts !

 

Pour aller plus loin, une source d’infos ici : Guide ADEME 2018 sur les déchets verts.

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/alternatives-brulage-dechets-verts-010418.pdf