mardi 6 avril 2021

La pratique du quad n'a pas sa place dans la tourbière de Sérent

Tourbière de Sérent

Pas vraiment contents les militants et élus qui prennent soin de la tourbière de Kerfontaine à Sérent...

Samedi 27 mars, à l'initiative de Bretagne Vivante, association chargée de la gestion de cet espace naturel exceptionnel, des bénévoles mettaient toute leur énergie à collaborer à un chantier participatif d'entretien. Le lendemain, dimanche matin, l'un d'eux tombait nez à nez avec quatre quads "crapahutant" au coeur même du site !

     

"Bretagne Vivante n'est pas contre le quad dès l'instant où il est pratiqué dans le respect de la réglementation (circulation sur les voies du domaine public ou sur terrain privé avec accord du propriétaire)" dénonce Bernard Iliou, conservateur  de la tourbière pour Bretagne Vivante "Mais il est inadmissible que des quads évoluent sur un site classé espace naturel sensible par le département dans une zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique. Le milieu recèle de nombreuses espèces protégées rares et menacées à l'échelle du territoire. Ce genre de pratique provoque nuisances et dérangements." 

     

Bernard Iliou, conservateur du site pour Bretagne Vivante, Thierry Mary, adjoint à Sérent lors du point presse effectué vendredi sur le parking de la tourbière.

Rappelons que les contrevenants encourent jusqu'à 1 500€ d'amende (article R 362-2 du code de l'environnement). Des agents du service départemental de l'Office Français de la Biodiversité se sont rendus sur place et la gendarmerie a été alertée."Au regard des éléments obtenus, l'association ira jusqu'au bout de la procédure."

    

Égale fermeté dans les propos du représentant de la commune de Sérent, Thierry Mary. Pour cette mise au point, l'adjoint était accompagné d'une policière municipale. "La tourbière est un bien commun. On est ici sur un terrain communal qui a beaucoup d'importance en terme patrimonial. Son rayonnement, son rôle éducatif (visites de scolaires, d'étudiants...) vont bien au-delà de l'échelon sérentais", souligne l'élu en rappelant au passage l'intérêt d'un tel site en matière de régulation climatique et hydraulique (tourbière=puits à carbone) "La gestion de ce site fragile a été confiée depuis 1982 à Bretagne Vivante. C'est un investissement sur le long terme qui peut être mis à mal par de tels comportements incompatibles avec la préservation du site."