lundi 18 février 2019

Grand débat : contribuez à impulser la transition écologique ! Bretagne Vivante invite toutes les personnes sensibles à la protection de l’environnement à faire entendre leur voix

Bretagne - France

Grand débat : contribuez à impulser la transition écologique !

Bretagne Vivante invite toutes les personnes sensibles à la protection de l’environnement à faire entendre leur voix

 

Bretagne Vivante s'est positionné sur les grands items du grand débat national : 

  • Transition écologique

Au-delà de ses milieux naturels intérieurs et littoraux à la préservation encore insuffisante, la Bretagne est avant tout un vaste espace agricole que la transition écologique doit
prioritairement intégrer.
Le modèle agricole intensif arrive à son terme en Bretagne comme ailleurs pour des raisons agronomiques et écologiques, de santé publique et sociale rendant les agriculteurs eux-mêmes premières victimes du système par surendettement et mal-être généralisé.
[Lire la suite]

  • Fiscalité et dépenses publiques

La fiscalité nationale ou locale qui se prévaut de financer les transitions écologique et énergétique pour une gestion durable des ressources doit être réinterrogée.
Pourrait être énoncé le principe suivant : pour toute taxe destinée à modifier les comportements des acteurs dans un secteur ou un autre, les finances collectées doivent être affectées aux actions devant permettre lesdits changements avec comme objectif un fléchage se rapprochant idéalement des 100%.
[Lire la suite]

  • Démocratie et citoyenneté

Bretagne Vivante est attachée aux grands principes qui fondent le débat citoyen tels qu’ils sont défendus et pratiqués par la Commission nationale du débat public. Ces grands principes ne sont ni respectés ni appliqués dans le cadre du grand débat ce qui illustre
les difficultés auxquelles nous sommes confrontés quotidiennement pour améliorer la qualité du débat environnemental. Nous regrettons que le gouvernement ait fait volte-face en refusant que le débat soit mené sous l’égide d’un ou de plusieurs garants neutres issus de la CNDP. Nous faisons néanmoins confiance aux cinq garants choisis par le gouvernement.
[Lire la suite]

 

   

Alors que les premiers « Grands débats » ont eu lieu et continuent dans toute la Bretagne, Bretagne Vivante invite ses adhérents mais aussi toute personne sensible aux questions environnementales à participer et à remplir les cahiers de doléances, pour éviter que la transition écologique ne passe au second plan et faire en sorte que la place des associations soit reconnue. Pour cela, elle rappelle 10 objectifs à atteindre de toute urgence.

 

Pour Yves Le Bail, protecteur de l’environnement et membre de Bretagne Vivante ayant participé à l’un des premiers grands débats bretons, la transition écologique n’est pas traitée à la hauteur de l’enjeu qu’elle représente « Nous sommes dans une voiture qui s’apprête à rentrer dans un mur, et au lieu de réagir pour l’arrêter, nous sommes en train de nous demander quel petit boulon il faudrait changer pour que ça aille un peu mieux… » Un sentiment partagé par de nombreux écologistes. « L’écologie n’est nullement l’affaire des plus riches, rappelle le militant, ce n’est pas un luxe, c’est au contraire l’affaire des plus pauvres. Quand on n’a pas d’argent, on est obligé de subir, de manger de la nourriture pleine de pesticides, et on n’a pas les moyens de se payer des billets de train, car le train n’est plus suffisamment soutenu par l’Etat, il est devenu beaucoup trop cher. Il faut arrêter de voir l’écologie comme une contrainte : il est au contraire vital qu’elle soit complètement démocratisée. »

En effet, de nombreux thèmes, autour du Grand débat, concernent la protection de l’environnement et des hommes, et Bretagne Vivante encourage tous ceux qui veulent porter ces messages à aller les faire connaître.

 

10 objectifs pour la transition écologique

Bretagne Vivante est fortement impliquée dans le cadre des réflexions initiées par la région Bretagne sur le projet de la Breizh COP ayant pour but de répondre au défi climatique. L’ensemble du collectif pour une transition écologique et solidaire de la Bretagne (Alternatiba, Bretagne Vivante, Coben, Cohérence, Eau et Rivières de Bretagne, Fédération Bretonne Nature Environnement) a établi une liste de propositions pour une Région qui soit en mesure de se donner les moyens de respecter l’objectif incontournable de division par 4 des émissions de gaz à effet de serres.

Devant l'urgence climatique, 10 objectifs de transition ont été identifiés :

1 : Réduire les émissions de Gaz à effet de Serres énergétiques et diviser par 2,5 la consommation d’énergie à l’horizon 2040.

2 : Une reconquête de la biodiversité et des paysages, par un plan régional ambitieux visant le doublement des surfaces d'espaces naturels protégés pour 2030.

3 : Viser 100 % des eaux brutes et un littoral en bon état écologique.

4 : Une Bretagne ZERO déchet et économe en ressource.

5 : Développer l’agriculture biologique et les circuits courts.

6 : Diminuer l’artificialisation des sols et viser le zéro artificialisation nette.

7 : 50 % des déplacements en mode doux ou collectif.

8 : Équilibre et solidarité entre les métropoles et les territoires ruraux.

9 : Aides publiques conditionnées à l'existence de projets de territoires intégrant en priorité les enjeux environnementaux et sociaux locaux.

10 : Education et formation à la transition écologique et solidaire.

Nous appelons les habitants, associations, entreprises, collectivités à nous rejoindre dans cette démarche et à faire entendre leur voix.

 

 Nous soutenons les positions prises par France Nature Environnement, ici :

https://www.fne.asso.fr/communiques/grand-d%C3%A9bat-sortir-du-cadre-pour-permettre-la-transition-%C3%A9cologique-et-solidaire

 

Et suivez nos réflexions et propositions d’actions sur notre page Facebook :

https://fr-fr.facebook.com/bretagnevivante.sepnb/