Top Module Empty
Accueil arrow Actions naturalistes arrow Programmes LIFE arrow LIFE phragmite arrow Le phragmite aquatique

Forum Bretagne Vivante

Venez poser vos questions à nos spécialistes sur le forum de Bretagne Vivante. visu_forum

 

40 ans des Glénan !

logo 40 ans glénan ok
Version imprimable Suggérer par mail

Le phragmite aquatique, espèce mondialement menacée

Rare et localisé

Ce passereau d'une dizaine de grammes, apparenté aux fauvettes aquatiques, vit toute l'année dans les zones humides. La population mondiale est actuellement estimée à moins de 20 000 mâles chanteurs, répartis dans moins de 40 sites permanents de nidification en Europe de l'Est. C'est aussi un oiseau symbole d'une exploitation respectueuse par l'homme des milieux naturels car il est inféodé à des marais entretenus par une fauche estivale annuelle. Phragmite aquatique 
Sites de nidification
Ses sites de nidification se trouvent dans les derniers grands marais sauvages d'Ukraine, de Biélorussie, de Pologne, de Hongrie, de Lituanie, de Russie et d'Allemagne. La reproduction s'y déroule de mai à juillet. Chaque mâle défend un vaste territoire où se reproduisent trois ou quatre femelles, mais celles-ci peuvent être fécondées par des mâles différents de celui qui défend leur domaine. Elles s'occupent seules de la construction du nid, de l'incubation et de l'élevage des jeunes.

Routes de migration
Le phragmite aquatique est un grand voyageur qui effectue chaque année une migration en boucle entre ses zones de reproduction et d'hivernage. Dès la fin de la nidification, jeunes et adultes quittent l'Europe de l'Est pour se rendre en Afrique tropicale. Ils longent alors les côtes de la mer du Nord, puis de la Manche et de l'Atlantique, de fin juillet à la mi-octobre. A leur retour des quartiers d'hivernage, en avril, la majorité des oiseaux emprunte une route plus directe, traversant le Sahara, puis l'Italie et les Alpes.

Carte de répartition du phragmite aquatique en 2007 A. LE NEVE 

Quartiers d'hivernage
S'il est acquis que l'espèce hiverne en Afrique tropicale de novembre à mars, les informations manquent pour localiser de manière précise les sites fréquentés.

Des enjeux de conservation importants
Des effectifs réduits, une aire de répartition très localisée, la diminution du nombre de sites de nidification et une évolution globalement défavorable des habitats de l'espèce expliquent la forte vulnérabilité du phragmite aquatique. Son statut d'espèce mondialement menacée justifie le plan d'action international produit par BirdLife International sous l'égide du programme pour l'environnement des Nations unies et justifie les financements prioritaires de l'Union européenne pour sa conservation.

Accéder au site Internet dédié.