La nature en ville

Végétalisons nos murs et nos façades pour plus de nature

La biodiversité, c’est l’affaire de tous !

Végétalisons nos murs
La jonction entre le trottoir et les murs des habitations (maison individuelles, habitats collectifs) constitue un enjeu conséquent en terme de désherbage chimique ou mécanique, puisqu’elle représente un linéaire extrêmement important, fortement consommateur de main d’œuvre pour assurer ce désherbage.

En 2007, Bretagne Vivante et la MCE (Maison de la Consommation et de l’Environnement) ont proposé à la ville de Rennes de s’associer à l’opération « Embellissons nos murs » afin de la dynamiser et servir ainsi de pilote.

Cette opération consiste à casser le trottoir le long de son mur pour y planter des plantes choisies, ce qui évite ensuite le désherbage.

La végétalisation des fonds de trottoir est aujourd’hui une action proposée par un grand nombre de collectivités en France. Soucieuses de conjuguer l’urbanisation et la nature, ces communes offrent la possibilité aux habitants de s’approprier l’espace public pour jardiner. Les habitants deviennent ainsi des acteurs impliqués dans l’embellissement de leur rue, de leur cadre de vie, en complémentarité avec les aménagements publics.

Outre le fait de favoriser la nature en ville, cette opération présente des avantages esthétiques, sociaux, écologiques. Ils créent du lien entre voisins-jardiniers. Les végétaux contribuent à la régulation des températures, améliorent l’isolation des maisons, fixent les polluants, protègent les murs des pluies battantes et des tags…

Contrairement aux idées reçues, ces murs végétalisés n’amènent pas d’humidité mais, à l’inverse, assainissent les murs en absorbant l’eau. De même, en choississant les bonnes plantes et les bons supports, les végétaux n’abiment pas les murs, mais les protègent.

 

Suite au succès de l’opération rennaise « Embellissons nos murs » et aux différentes demandes de transfert d’expériences, une méthodologie à destination des communes de la région a été réalisée, afin d’accompagner celles-ci dans cette démarche en leur proposant différents outils de communication.

Les communes désireuses de mettre en place ce dispositif ont donc la possibilité de signer une convention avec la MCE, leur permettant ainsi de bénéficier :

  • d’une plaquette informative et personnalisable ; 
  • du cahier des charges et d’un courrier type de demande d’autorisation d’occupation de l’espace public ; 
  • d’un diaporama de présentation pour l’organisation de réunions publiques ; 
  • et d’un livret guide pratique « Végétalisons nos murs et nos façades » (nouveau livret Mce dans le cadre du programme Eau et Pesticides, bientôt téléchargeable sur le site jardineraunaturel.org). 

 

Pour tous renseignements complémentaires :

  • Guénaëlle Noizet, MCE : 02 99 30 35 50
  • Laure Pinel, Bretagne Vivante : 02 99 30 49 95