Murin de Bechstein

Longueur tête + corps : 4.5 à 5.5 cm - Envergure : 25 à 28 cm - Poids : 7 à 12 g


Robin des bois

Le murin de Bechstein (Myotis bechsteini) est considéré à juste titre comme l’espèce de chiroptère la plus inféodée au milieu forestier.
Ses nurseries se composent de 15 à 40 femelles, généralement scindées en sous-groupes.
Une seule colonie peut occuper au cours d’une même saison plusieurs dizaines de gîtes arboricoles. Même si plusieurs colonies peuvent occuper un même massif, ces colonies sont socialement closes : il n’existe aucun échange de femelle, même entre des colonies voisines.
En Bretagne, des opérations de radiopistage menées sur des femelles en forêt ont montré la fréquentation de petits territoires de chasse dans des chênaies âgées à sous bois dense de houx avec notamment de longues séquences de chasse au dessus ou à proximité immédiate de petits ruisseaux forestiers.

Par ailleurs, une nurserie a été localisée dans un secteur peu boisé (boisement unique de 26 hectares). Le radiopistage de femelles a montré une utilisation des haies bocagères.

Flux et reflux des gènes

Les sites de regroupement automnaux, enregistrent un afflux d’individus d’origines diverses garantissant le flux de gènes entre ces populations "fermées". De tels sites s’avèrent être donc d’une importance cruciale pour sa conservation et il est donc primordial de les conserver en les protégeant.

Hyper sensible

La grande fidélité du murin de Bechstein à ses terrains de chasse en fait une espèce particulièrement sensible aux modifications de son milieu de vie, que sont les vieux peuplements forestiers de feuillus âgés de plus de 120 ans.