Les News

Quatre grilles pour les réserves de Pluherlin - Morbihan

Olivier Farcy

Pluherlin le 24 avril 2017. Les grilles ont été posées sur les quatre accès de galerie. Bretagne-Vivante a pris en charge la réalisation de ce contrat Natura 2000. Ici aussi, la pose de ces grilles, nous permettra d'améliorer nos connaissances sur les mouvements des Grands murins transpondés en installant un dispositif de contrôles automatiques entre le mois d'août et octobre.

Une grille supplémentaire pour la réserve de Glénac - Morbihan

Yann Le Bris

Glénac le 06 avril 2017. Elle manquait pour assurer la protection physique du second réseau de galerie de la réserve. Cette grille a entièrement été financée par la Fondation du Patrimoine. Cette nouvelle grille nous ouvre de nouvelle perspective de suivi des Grands murins transpondés avec la possibilité désormais d'installer un dispositif de contrôles automatiques dès le mois de novembre jusqu'en mars.

Deux nouvelles réserves pour les chauves-souris à Pluherlin dans le Morbihan

Olivier Farcy

Pluherlin le 29 septembre 2016. Au sein d'un important complexe ardoisier, un seul gîte était alors protégé depuis 2000. Ce complexe sera par la suite inclus dans un périmètre Natura 2000. En amont de la pose de grille et de la prise d'un APPB, deux conventions de gestion ont été signée le 29 septembre, l'une avec la commune de Pluherlin sur 3 gîtes et l'autre avec un propriétaire privé su 1 gîte. Bretagne-Vivante portera un contrat natura 2000 afin de financer la pose de 4 grilles.

Après 17 années de tractations et autres turpitudes, cet important gîte d'hibernation (en moyenne 200 individus/hiver) et de regroupement automnal (plusieurs milliers de chauves-souris de 10 espèces fréquentant le site entre le mois d'août et octobre) est aujourd'hui assuré de poursuivre sa mission de protection. Le travail scientifique de Bretagne-Vivante est également perçu à sa juste valeur et assuré de se poursuivre dans les années à venir.

Une nouvelle donnée de Minioptère de Schreibers (Miniopterus schreibersi) dans le Morbihan

Olivier Farcy

Marzan le 06 décembre 2016. Depuis la dernière observation de l'espèce (voir plus bas), nous avions prédit que le site de Marzan pourrait être le suivant sur la liste à accueillir l'espèce. Il s'agit d'un site souterrain où des Grands rhinolophes sont aussi bien présents lors de la mise-bas et de l'hibernation. Or sur les 5 observations de Minioptère de Schreibers réalisées en Bretagne soit dans les Côtes d'Armor (2000), le Morbihan (2015), l'Ille-et-Vilaine (2010) et la Loire-Atlantique (2005), 4 ont été effectuées dans des gîtes de ce type.

Le prochain site susceptible de matcher à nouveau l'espèce est celui de Saint-Malo de Phily en Ille-et-Vilaine et dans un moindre mesure celui de Josselin en raison d'un faible nombre d'adultes qui le distingue des autres sites sus-cités.

Deux nouvelles réserves pour les chauves-souris à Saint-Jacut les Pins et Quimperlé - Morbihan et Finistère

Pierre-Yves Courio, Pierre Coustant et Olivier Farcy

Saint-Jacut les Pins et Quimperlé, le 08 avril 2016. Ces deux sites connus et étudiés depuis des années, sont des d'ouvrages d'art, un pont et un viaduc gérés par SNCF Réseau. Ces deux sites sont principalement occupés en hiver. Les chauves-souris occupent un pilier creux à Quimperlé et deux piliers creux à Saint-Jacut les Pins.

Le viaduc de Quimperlé abrite principalement des Grands rhinolophes dont l'effectif le plus important a été de 138 individus en 2015. Le pont de Saint-Jacut les Pins héberge une diversité d'espèce un peu plus importante cependant le Grand murin et le Grand rhinolophe y demeurent  les espèces les plus régulières et les plus populeuses. Le Grand murin a atteint les 50 individus en 2012 et le Grand rhinolophe 28 individus en 2012 également.

Nouvelle réserve pour un gîte de mise-bas et d'hibernation de Grand murin à Sainte-Anne d'Auray - Morbihan

Olivier Farcy

Sainte-Anne d'Auray, le 16 mars 2016. C'est une longue course de fond qui s'achève enfin car depuis sa découverte en 2009, nous avions sollicité la commune et le diocèse de Vannes pour protéger ce site. Les Grands murins occupent la basilique aussi bien en hiver qu'en été, quelques Grands rhinolophes sont également présents en hiver. Le site connait déjà une histoire bien tourmentée.

En 2009, la nurserie de Grand murin compte plus de 200 adultes.

En 2010, des aménagements non adaptés réalisé en mai aboutissent à la quasi désertion du site même si en hiver la plupart des hivernants sont encore en nombre.

En 2011 et 2012, il ne reste plus qu'une petite dizaine de Grand murin adultes en juin ! En 2013, ils sont à nouveaux une centaine à la même période.

En 2015, on  compte 110 adultes et 93 jeunes. Cet hiver, des travaux ont été effectués dans les parties occupées par les Grands murins, entraînant une baisse de l’effectif passant de 80 à 60.

Les suivis à venir si toutes ces perturbations répétées ne seront pas de trop pour conserver attractivité de ce site pour les chauves-souris.

Nouvelle réserve pour deux gîtes de mise-bas et d'hibernation à Inzinzac-Lochrist - Morbihan

Sébastien Baudin, Florence Rubens et Olivier Farcy

Inzinzac-Lohrist, le 17 décembre 2015. Cette nouvelle réserve est composée de deux gîtes accueillant pour l'un une nurserie de Petit rhinolophe (env. 40 adultes) et  de Grand rhinolophe (env. 300 adultes) pour l'autre. En hiver, si le Petit rhinolophe est quasi absent de ces deux gîtes, les effectifs de Grand rhinolophe peuvent y dépasser les 400 individus.

Avec la signature de cette convention d'association et la délibération favorable en juin dernier du Conseil municipal pour la prise d'un Arrêté préfectoral de protection de biotope, la marche vers une protection pérenne du site est enclenchée.

Naissances précoces records pour le Grand murin (Myotis myotis) en Bretagne

Frédéric Touzalin

Férel, le 29 avril 2015. La colonie de Grand murin de Férel est depuis plusieurs années la plus précoce en terme de naissance pour cette espèce en Bretagne. Mais cette année autant dire qu'elle fait très fort, puisque des jeunes de quasi une semaine y ont été observés ce 29 avril (photo ci-dessus). Gageons que les mauvaises conditions climatiques de ce début de mois de mai ne soient pas fatales pour ces nouveaux nés. Il reste aussi à appréhender ce qui fait que cette colonie arbore une telle singularité.

Nouvelle observation d'un Minioptère de Schreibers (Miniopterus schreibersi) en Bretagne

Arno Le Mouël

Inzinzac-Lochrist, le 05 février 2015. Un nouvel individu a été découvert lors d'un comptage dans un important gîte d'hibernation regroupant plusieurs centaines de Grands rhinolophes. Le comptage se faisant en kayak et les chauves-souris étant regroupées en essaims denses, elles sont photographiées afin d'être comptabilisées à postériori. Sur une de ces photos (ci-dessus), un Minioptère de Schreibers a ainsi pût être identifié.

Deux nouveaux APPB en Ille et Vilaine pour deux nurseries de chauves-souris

Vincent Bouche et Christophe Rousseau

Rennes, le 19 avril 2014. Les conventions de gestion prises en faveur des nurseries de Grand murin de Dingé et de Grand rhinolophe et de Murin à oreilles échancrées de Saint-Malo de Phily viennent donc d'être renforcées par des Arrêtés Préfectoraux de Protection de Biotope. La boucle est bouclée !

Nouvelle réserve pour le Grand murin (Myotis myotis) à Noyal-Muzillac - Morbihan

Gildas Monnier et Olivier Farcy

Noyal-Muzillac, le 12 avril 2013. Il n'aura pas été nécessaire d'attendre pour voir une mesure de protection prise en faveur de cette nurserie de Grand murin par le conseil municipal. En effet, cette colonie a été découverte moins d'un an plus tôt.

Elle compte une peu plus de 60 individus adultes.

Dès le mois de juillet, elle fera l'objet d'une opération de transpondage visant à marquer individuellement l'ensemble des individus (adultes et jeunes). Nous pourrons ainsi en apprendre beaucoup plus, à suivre donc.

Nouvelle réserve pour le Petit rhinolophe (Rhinolophus hipposideros) à Bieuzy-Les-Eaux - Morbihan

Olivier Farcy et Arno Le Mouël

Vannes, le 01 février 2012.  C’est la seconde réserve pour cette espèce dans le Morbihan et la cinquième en Bretagne. Cette colonie, connue depuis la fin des années 90, aura mis beaucoup de temps pour étoffer son effectif et à se maintenir en tant que nurserie. Ainsi entre 2001 et 2006, la mise-bas n’aura effective qu’à deux reprises et l’effectif adulte n’aura pas dépassé la quinzaine d’individus. En 2007, un virage s’amorce : l’effectif adulte dépasse les 20 individus et la mise bas sera constatée tous les ans. En 2011, on y a comptabilisé 83 adultes et 64 jeunes !

C’est donc une des plus importante nurserie du Morbihan qui se trouve ainsi protéger via une convention de gestion passée entre l’Évêché de Vannes, la commune de Bieuzy-Les-Eaux et Bretagne-Vivante. Une demande d’Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope sera déposée dans les mois à venir.

Un bunker pour protéger le Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum) à Ambon -Morbihan

Olivier Farcy

Vannes, le 09 janvier 2012.  L’année commence bien avec la mise en protection d’un très grand bunker de Type R118b, pour les connaisseurs, à Ambon. Ce type d’ouvrage utilisé comme infirmerie compte 18 salles réparties sur deux niveaux! Bref c’est du lourd en la matière.

La commune d’Ambon, en dépit du faible effectif de Grand rhinolophe utilisant le site, a cependant bien compris l’intérêt de favoriser le maintien de gîtes favorables pour cette espèce dont la dépendance aux constructions humaines est forte en Bretagne.

Gageons que ce bunker sera le premier d’une longue liste de sites, souvent à faible effectif certes, mais garantissant aux chauves-souris de trouver un réseau conséquent de gîtes favorables. D’ores et déjà trois autres bunkers font l’objet d’une démarche similaire auprès de leur propriétaire.

Réappropriation du gîte aménagé pour les Grands rhinolophes (Rhinolophus ferrumequinum) à Saint-Malo de Phily - Ille et Vilaine

Christophe Rousseau

Saint-Malo de Phily, le 25 juillet 2011.  En mars nous avions sauvé in extrémis un ancien local technique de la destruction alors même que celui-ci abritait au moins de façon temporaire une nurserie de Grands rhinolophes (voir news du 23.03.11). Rien ne nous garantissait le succès de cette opération et en cette fin juillet la présence des femelles et de leurs jeunes (notre photo) dans une des deux pièces du bâtiment prouve le bien fondé de cette opération.

Il reste maintenant aux Grands rhinolophes à s’approprier plus durablement ce gîte et nous espérons notamment que l’année prochaine les femelles viendront y mettre bas.

Nouvelle réserve à Saint-Malo de Phily - Ille et Vilaine

Christophe Rousseau, Arnaud Le Houédec, Eric Lautram, Olivier Farcy et Philippe Quéré

Saint-Malo de Phily, le 22 mars 2011.  Un ancien local technique devait être détruit mais abritant temporairement une nurserie de Grands rhinolophes (Rhinolopus ferrumequinum), nous avons tout mis en œuvre pour qu’il soit conservé.

Réaménagement, fermeture et convention de gestion ont donc été engagées entre la mois novembre 2010 et le mois de mars 2011, date à laquelle les travaux ont été achevés.

Christophe Rousseau surveille et surveillera si les Grands rhinolophes se réapproprient le site.

Prise d'un APPB (Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope) à Caudan - Morbihan

Olivier Farcy

Vannes. Le 14 octobre 2010.  Ce matin a été voté à l'unanimité en commission des sites du Morbihan, un APPB visant la protection d'un important gîte d'hibernation de Grands murins (Myotis myotis). Cet hiver près de 70 individus y ont été comptabilisés, ce qui en fait le plus important gîte pour cette espèce à l'ouest du Blavet. Par ailleurs, une partie de l'APPB porte également sur la zone boisée dans laquelle se situe le gîte. L'évolution libre du boisement a été retenue.

Le Petit rhinolophe (Rhinolophus hipposideros), le Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum), le Murin à oreilles échancrées (Myotis emarginatus), le Murin de Daubenton (Myotis daubentoni) et le Murin à moustaches (Myotis mystacinus) occupent également le site.

Capture d'un Minioptère de Schreibers (Miniopterus schreibersi) à Langon - Ille-et-Vilaine

Guy-Luc Choquené

Langon. Le 1er juillet 2010. Une soirée de capture réalisée sur la commune de Langon dans le cadre du Contrat Nature Chauves-souris, permet d'ajouter une nouvelle donnée pour cette espèce dont la présence demeure anecdotique en Bretagne. En effet, le Minioptère de Schreibers n'avait  été jusque là  observé qu'à Dinan dans les Côtes d'Armor et à Pontchâteau en Loire Atlantique. Pour chacune, de ces observations il s'agit d'un individu isolé. Comme pour Dinan, le Minioptère capturé à Langon était un mâle. Il entrait dans un viaduc en bordure de la Vilaine.

Trois APPB (Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope) pris en Faveur du Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum) dans le Finistère

Pierre-Yves Courio, Bruno Ferré et Laurent Mary

Quimperlé et Elliant. Le 11 mai 2010.  Cet après midi, la Commission des sites du Finistère a entériné la protection de trois gîtes abritant des Grands rhinolophes via des APPB. Pour ces trois gîtes, Bretagne Vivante avait obtenu il y a quelques années déjà des conventions de gestion associative.  
 A Elliant, c’est l’église qui est visée par cet arrêté, celle-ci accueillant une nurserie de près de 300 individus (ad et imm). C’est aussi le cas à Quimperlé où l’on compte une cinquantaine d’individus.

Par ailleurs, à Quimperlé un arrêté concerne une galerie souterraine datant de la seconde guerre mondiale. Cette galerie abrite en hiver un nombre très variable de Grands rhinolophes (d’une dizaine à plus de cinquante), quelques Grands murins (Myotis myotis), Murins de Bechstein (Myotis bechsteini) et Murins de Natterer (Myotis nattereri). Avec ce gîte, un pas premier pas en avant est donc franchi pour la protection stricte de gîte de moyenne importance

Seconde observation d'un Grand rhinolophe albinos (Rhinolophus ferrumequinum) en Bretagne

Aurélia Lachaud et Frédéric Touzalin

Marzan. Le 12 janvier 2010. Cette observation a été réalisée au sein d'un important gîte d'hibernation accueillant près de 190 grands rhinolophes.

Elle fait ainsi suite à une première mention d'un Grand rhinolophe albinos observé en 2003 à Missiriac dans ce même département (News : LDM n°5 avril 2003).

Bien que ces deux sites ne soient distants que de 34 kilomètres, nous n'irons pas jusqu'à affirmer qu'il s'agit là d'un seul et même individu.