Transpondeurs

Nous réalisons, depuis 2010, un vaste programme d'étude de la dynamique des populations d'une espèce rare et menacée en Bretagne : Le Grand murin (Myotis myotis).

En individualisant les membres de cinq nurseries à l'aide de transpondeurs (Pit tag= Passive Integrated transponders ou puce électronique), nous pourrons étudier divers aspects de leur biologie peu ou non étudiés en France : Échanges entre nurseries, taux de survie, dispersion hivernale, automnale et bien d'autres champs encore.

Ces colonies se trouvent à Béganne, Limerzel, la Roche-Bernard, Férel et Noyal-Muzillac. Hormis la colonie de Limerzel, toutes les autres ont été équipées d'antennes fixes permettant de scanner les individus marqués et ainsi d’enregistrer leurs allées et venues dans le gîte.

C'est en juillet, lorsque les jeunes sont aptes à voler, que nous marquons les Grands murins en les capturant à l'intérieur ou sortant de la colonie.

L'individu le plus éloigné de sa colonie a été retrouvé à Hennebont, ce mâle provenait de Béganne et avait donc parcouru au moins 90 kilomètres.

Cette étude unique en Bretagne est réalisée en collaboration avec : l'Université de Rennes I, de Toulouse III, de Dublin, l'INRA et l'ANSES.