Sablière Sainte-Marie

Sablière Sainte-Marie: la carrière abandonnée ressasse de véritables trésors

Située au centre de la Loire-Atlantique, la sablière Sainte-Marie (~7 ha) se trouve sur la commune de Blain, à moins de 400m de la lisière sud du massif forestier du Gâvre. Cette sablière est incluse dans un paysage de cultures et de prairies bocagères constituées de grandes parcelles. A quelques centaines de mètres à l'Est, se localisent d'autres carrières abandonnées. La partie Nord de la réserve est constituée d'un boisement humide et pionnier (bouleaux, saules) et la partie Sud, plus ouverte se peuple de Molinie, de bouleaux et d'Ajoncs.

Suite à des inventaires réalisés par G. Thomassin du CBNB en 2009 dans le cadre de la mise en œuvre du plan de conservation (recherches effectuées cette année là dans les zones d'anciennes extractions de sable autour de la forêt du Gâvre) , plusieurs espèces patrimoniales ont été trouvées sur la carrière. C'est suite à cette découverte que Bretagne Vivante, en concertation avec le conservatoire, a signé avec Eurovia une convention de partenariat/gestion pour ce site. Depuis Janvier 2017, l'association est en est le propriétaire.

Paysage
Paysage

Une espèce végétale rare

La réserve fût créée dans un premier temps afin de mettre en défens la zone peuplée de Lycopode inondé (Lycopodiella inundata). Cette espèce est caractéristique des milieux pionniers, considérée en très forte régression sur l'ensemble du territoire. C'est donc une espèce rare voire exceptionnelle dans certaines régions. Protégé au niveau national, on ne dénombre seulement que quelques stations dans le département. Depuis 2009, le Conservatoire Botanique National de Brest assure le suivi du Lycopode sur le site de la réserve (en partenariat avec Bretagne Vivante depuis 2013).

D'autres espèces typiques des milieux sableux humides sont assez rares ou rares : Illécébré verticulé (Illecebrum verticillatum) ou encore la Bruyère de Watson (Erica x watsonii).

Pour les données faune, on constate la présence de la Vipère Péliade (Vipera berus), du Lézard des murailles (Podarcis muralis), et du Lézard vert (Lacerta billineata) ainsi que la Grenouille rousse (Rana temporaria), reproductrice sur le site.

L'inventaire faunistique de cette réserve reste toutefois lacunaire. Des prospections sur certains groupes sont et seront à mettre en place, apportant ainsi une connaissance plus complète du site et des enjeux patrimoniaux.

Le site fort de sa richesse floristique, représente un fort enjeu environnemental et patrimonial sur l'ensemble du département.

Station de Lycopode inondé (Lycopodiella inundata)
Station de Lycopode inondé (Lycopodiella inundata)

Une gestion maîtrisée

Un comptage annuel est organisé afin de renseigner l'évolution des populations de Lycopode inondé, ainsi que des suivis de la flore (notamment bryophytes), des habitats, et de la faune (amphibiens reptiles, odonates orthoptères, oiseaux).

Des travaux d'arrachage permettent de maintenir le stade pionnier du milieu et favorisent les stations de Lycopode inondé en limitant les zones d'ombre. L'abatage sélectif des ligneux encombrant le chemin permet l'accès au site.

Conservateurs bénévoles : Christian Besson et Gabriel Mazo.

 

Actualités Sablière Sainte-Marie

Agenda
“ Sablière Sainte-Marie”