Marais de Rosconnec

Paysage de la réserve, vue des hauteurs de Pont-de-Buis sur la rive droite

 

La réserve des marais de Rosconnec est formée de roselières et de prairies inondables, qui accueillent une petite partie des phragmites aquatiques qui survolent la pointe de Bretagne en été lors de leur migration post-nuptiale vers l'Afrique. Cette espèce inscrite en liste rouge mondiale de l'UICN où elle est classée « vulnérable » est le passereau le plus menacé d'extinction en Europe continentale. L’objectif principal de conservation pour la réserve est de maintenir et d’améliorer la qualité de l’habitat pour cette espèce lors de sa halte migratoire estivale.

Gérée par Bretagne Vivante, la réserve est en zone Natura 2000, ZPS et ZICO. C’est une copropriété de Bretagne Vivante et du Département du Finistère classée au titre des Espaces Naturels Sensibles du département.

La plus grande zone se situe sur la rive gauche et couvre 53 ha à proximité du hameau de Rosconnec sur la commune de Dineault. Bordés de bois humides, ces marais constituent l'habitat optimal pour cette espèce avec une mosaïque de milieux humides inondables lors des crues et des grandes marées alternant les roselières hautes et denses, des roselières mixtes courtes, des pelouses et des petits plans d'eau. C’est cette mosaïque qui est maintenue et améliorée par des actions de gestion qui combinent travaux hydrauliques, pâturage hivernal et fauche printanière. Le réseau hydraulique est constitué de fossés maintenus en eau, et de nombreuses petites mares d’eau légèrement salées dont des lagunes à ruppie maritime, habitat prioritaire au niveau européen. Les pelouses humides sont également des habitats d'intérêt communautaire comme les prairies sub-halophiles thermo-atlantiques, les jonçaies et scirpaies maritimes, et les prairies hautes à chiendent.

Le phragmite aquatique joue un rôle d'espèce « parapluie » pour l’ensemble de l’écosystème de la réserve. En effet, la gestion conservatoire des habitats pour cette espèce préserve également celui de nombreuses autres dont plusieurs sont d’intérêt patrimonial. Ainsi, outre la nidification de plusieurs espèces de passereaux paludicoles (bruant des roseaux, rousserolle effarvate, cisticole des joncs, phragmite des joncs), la loutre d'Europe est présente toute l'année, ainsi que le campagnol amphibie et la crocidure aquatique. Les eaux saumâtres constituent des zones privilégiées de nurserie pour les poissons fréquentant l’estuaire et une intéressante diversité de reptiles, de batraciens, et d’invertébrés est progressivement révélée par l’effort d’inventaire en cours mené par les bénévoles de l’association.

 

Les habitats caractéristiques du phragmite aquatique : roselière, rive de mare et prairie humide
 

Agenda
“ Marais de Rosconnec”