vendredi 1 septembre 2017

Les galiciens à Belz pour le Panicaut vivipare

Belz

Une délégation galicienne, invitée et guidée par le Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB), qui anime le Plan national d’Action Eryngium viviparum, est venue à la rencontre de représentants de Bretagne Vivante le 1er septembre dernier.

Les deux chercheurs universitaires de l’Université de Saint-Jacques de Compostelle (laboratoire IBADER de Lugo) et les deux bénévoles associatifs de la Société Galicienne d’Histoire Naturelle, engagés dans la conservation du Panicaut vivipare en Espagne, ont visité le site des Quatre Chemins ainsi que le site riverain des Landes du Bignac en présence du CBNB, de la DREAL*, du Syndicat Mixte de la Ria d’Etel, des élus locaux, de personnes qui contribuent à la gestion du site des Quatre Chemins (Mme Montfort, propriétaire ; Pierrick Le Hen, éleveur de pie-noires) et de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO).

Une réunion en  mairie de Belz a ensuite réuni toutes les parties prenantes précitées pour des échanges de qualité. Un partenariat est désormais évoqué autour des problématiques communes pour la préservation de la plante (mais aussi un jumelage). Par ailleurs le représentant de la DREAL s’est dit optimiste pour la mise en place d’une suite au Plan National d'Action (PNA) actuel qui se termine en 2018.

Des sites où le Panicaut vivipare a été réintroduit expérimentalement dans le cadre du PNA (action pilotée par l’UBO et le CBNB) ont été visités le lendemain (Saint-Laurent en Ploëmel, Kercadoret en Locmariaquer, Toul Chignanet en Carnac). 

 

Lire le  Compte-rendu de la visite des galiciens à Belz.pdf (1,1 MB)

 

* Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement