Le site des Perrières

Située à 35 km au nord de Nantes en Loire-Atlantique, la commune de Saffré possède, par la nature de son sous-sol (calcaire), une richesse botanique exceptionnelle à l'échelle de la Région des Pays de la Loire. Le site des Perrières en est l'une de ses illustrations les plus représentatives. Il est connu pour sa richesse en orchidées depuis le XIXème siècle (Lloyd, 1844) et fut suivi pendant de nombreuses années par R. Corbineau de la SSNOF.

Bretagne Vivante créé la réserve des Perrières le 1er Janvier 1977. En partie propriétaire de la réserve, l'association Bretagne Vivante a signé une convention de gestion avec d'autres propriétaires en 1993 et en 2015.

L'ensemble du site est inscrit au sein du périmètre d'une ZNIEFF de type 1 et d'une ZNIEFF de type 2. Le site des Perrières est également désigné pour sa partie boisée en EBC (Espace Boisé Classé) dans le Plan Local d'Urbanisme de la commune de Saffré depuis 2011.

Prairie de Saffré
Prairie de Saffré

Une forte richesse botanique

L'intérêt du site réside principalement en la présence actuelle ou passée de 12 orchidées dont 3 sont rares à l'échelle du département de Loire-Atlantique (Dactylorhiza incarnata, Epipactis palustris, Platanthera chlorantha) et 3 assez rares (Dactylorhiza fuchsii, Himantoglossum hircinum, Ophrys apifera), une espèce est considérée comme disparue du site (Ophrys insectifera).

Entre prunelliers, fourrés à ajoncs, aubépines et noisetiers, c'est sur la prairie herbacée que se développent la majorité de ces espèces.

Côté faune, l'antenne de bénévoles de Rennes de Bretagne Vivante (en 1996) a identifié 13 espèces de gastéropodes, dont 3 caractéristiques des milieux calcaires : Vallonia pulchella, Cernuella virgata et Ceciloides aciculata.

Dactylorhiza et Platanthère à fleurs verdâtres (Platanthera chlorantha)
Dactylorhiza et Platanthère à fleurs verdâtres (Platanthera chlorantha)

Les actions sur le site

L'abandon progressif des activités agricoles sur certaines parcelles a contribué à une fermeture par les ligneux. En réponse à cette évolution, une fauche annuelle est réalisée, ainsi que depuis 2016, des expérimentations de pâturage ovin. En parallèle de la gestion par fauche, des suivis des orchidées sont réalisés annuellement par les bénévoles de Bretagne Vivante, et ce depuis 1993.

Vingt ans de suivis sont ainsi disponibles et apportent une réelle information quant à la gestion appliquée et la dynamique naturelle du site (prenant en compte les composantes extérieures à la réserve : agriculture intensive, friches en expansion...).

Comptage 2014 avec les bénévoles
Comptage 2014 avec les bénévoles

Conservatrice : Elodie Desgardins

 

Agenda
“ Les Perrières”