Galeries de Glénac

Zone protégée : Réseau minier de galeries souterraines

Vue de la grille posée dans l'une des galeries
Essaim de Grands murins à Glénac
La réserve accueille la plus importante population de Murin à oreilles échancrées du Morbihan avec près d'une centaine d'individus

Intérêt patrimonial : Gîte d’hibernation pour 12 espèces de chauves-souris dont 5 espèces inscrites à l’annexe 2 de la directive habitat faune et flore

Faune (Chiroptères) : Petit rhinolophe (Rhinolophus hipposideros), Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum), Grand murin (Myotis myotis), Murin à oreilles échancrées (Myotis emarginatus), Murin de Bechstein (Myotis bechsteini), Murin de Natterer (Myotis nattereri), Murin à moustaches (Myotis mystacinus), Murin de Daubenton (Myotis daubentoni), Murin d’Alcathoé (Myotis alcathoe), Oreillard roux (Plecotus auritus), Pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus) et Sérotine commune (Eptesicus serotinus).

Commune : Glénac

Propriétaire : Privé

Année de la découverte du site : 1950

Statut de protection : Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope du 22.06.1992

Conservateur : Le Bris Yann

Ce réseau souterrain est connu des naturalistes depuis les années 50. Il offre à ce titre un témoignage unique en Bretagne sur la régression du Grand rhinolophe en particulier. Ainsi, en 1958, on y comptabilisait encore près de 1200 Grands rhinolophes et 200 Grands murins. Si en 2011, 197 Grands murins seront à nouveau contrôlés, le plus important effectif de Grand rhinolophe a  quant à lui été de 417 en 2015. Cette même année, plus 600 chauves-souris seront au total comptabilisées en hiver dans l'ensemble du réseau de galerie. Le site est de nos jours l'un des plus important gîte d'hibernation de Murin à oreilles échancrées avec près de 100 individus et de Petits rhinolophes avec près de 90 individus.

A la fin des années 50, les Grands rhinolophes mais également les Grands murins, quelques Petits rhinolophes, Barbastelles, Murins à oreilles échancrées, Murins à moustaches, Murins de Natterer, Murins de Daubenton, Murins de Bechstein et même un Rhinolophe euryale (espèce absente à l'heure actuelle en Bretagne) seront bagués. Parmi, toutes ces chauves-souris baguées, une femelle de Grand murin sera recontrôlée dans la Sarthe.

Ce site fait l'objet d'un suivi annuel de l'hibernation et depuis 2011 d'un suivi comportant 3 comptages en décembre, janvier et février afin d'y étudier plus précisément la phénologie d'occupation du site par le Grand rhinolophe et le Grand murin.

Parallèlement, les Grands murins sont scannés afin de contrôler les individus marqués via des transpondeurs dans le Morbihan. Nous avons d'ores et déjà contrôlé des individus provenant des cinq nurseries où des Grands murins sont marqués soit à Béganne, Limerzel, La Roche-Bernard, Férel et Noyal-Muzillac.

 

Agenda
“ Galeries de Glénac”