lundi 1 janvier 2018

Les inventaires naturalistes sur l’espace naturel du Rohu à Lanester : Une belle diversité sur un petit espace de seulement 5 ha.

Le Rohu - Lanester (56)

Constituée au fil du temps depuis 2016 pour étudier cet espace naturel de la commune de Lanester, l’équipe de bénévoles naturalistes a poursuivi en 2017 l’élaboration des inventaires de biodiversité de ce site. Les nouvelles observations faites en 2017 confirment la richesse de la petite faune et flore présente sur un milieu atypique :

- par sa position géographique en zone péri-urbaine (voire urbaine),

- la nature de son sol, à dominante calcaire héritée d’un remblai ancien, riches en sables coquilliers,

- la diversité des habitats concentrés sur une surface réduite de quelques hectares.

Ce site constitue une des composantes dynamiques en relais dans la Trame Verte et Bleue, bordée :

- au nord, par le bois du Cosquer,

- au sud, par une Zone d’intérêt pour la Conservation des Oiseaux (ZICO du Blavet) et Zone Natura 2000 de la Rade et de ses rivières.

La richesse de ces inventaires fin 2017 se caractérise par :

- En botanique, un inventaire 2016 déjà très copieux qui s’est enrichi en 2017 d’une liste des plantes bryophytes (Mousses) pour lesquelles 34 espèces ont été répertoriées,

- 292 taxons (espèces et sous espèces) sont présents, dont 15 sont plus généralement rencontrées sur le milieu littoral, la nature du sol et des habitats représentés ici favorisant pour une grande part leur installation.

Cet inventaire botanique rassemble ainsi environ 17 % de la flore morbihannaise. Il montre la richesse patrimoniale naturelle que cette flore représente localement. Il offre un intérêt pédagogique certain, cette flore se trouvant concentrée sur une surface relativement réduite et faisant pratiquement partie de la zone urbaine.

- 3 plantes ont un statut d’intérêt régional en étant inscrites en Liste Rouge du Massif Armoricain,

- au niveau départemental,

- 23 sont classées Peu Communes,

- 10 sont classées Assez Rares,

- 2 sont classées Rares,

- 1 est classée Très Rare.

À signaler, l’ observation de la floraison spectaculaire d’une orchidée sur ce site : l’Ophrys abeille. Malgré la sécheresse de la saison, cette plante, qui est présente depuis quelques années sur ce site, a encore montré cette année 2017 une impressionnante quantité de plants ; Leur densité est assez exceptionnelle (Cf. photo de couverture).

- En ornithologie, 54 espèces ont été rencontrées sur le site, ou observées depuis celui-ci, notamment vers l’espace ouvert sur le Blavet. Parmi celles-ci, 30 sont protégées par la Directive Européenne pour la conservation des oiseaux sauvages. Elles sont répertoriées en annexe 1 de cette Directive,

À noter, l’observation inattendue en juin 2017 d’une Rousserolle verderolle de passage sur le site. D’autres hivernants vus en décembre 2017: Chevaliers guignette, Pipit spioncelle, Tarins des aulnes.

- Pour les invertébrés, l’inventaire comporte 63 espèces d’insectes réparties dans 10 Ordres.

Une densité remarquable d’individus s’observe chez les abeilles solitaires (Colletes), les talus sableux hébergeant les bourgades de terriers en tout début du printemps (Colletes cunicularius) et à l’automne (Colletes hederae).

En ce qui concerne les araignées, 7 espèces sont présentes, réparties dans 5 familles.

Les lycosides, des araignées terrestres errantes, appelées aussi « araignées loups », sont les plus fréquemment observées.

Les autres inventaires ouverts en 2017 (mammifères, reptiles et batraciens) sont peu fournis à ce jour.

Une attention particulière sera portée en 2018 sur les moyens à mettre en œuvre pour constater la présence souvent discrète de cette faune et le recueil des données correspondantes.

Texte & Photo : Georges

Dernières actualités

samedi 14 octobre 2017

Fête de la Science & le Jour de la Nuit

Lorient

samedi 7 octobre 2017

Deux animations oiseaux au Marais de Pen Mané (Locmiquélic)

Marais de Pen Mané - Locmiquelic (56)